Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel Castanier

conte fantastique
[Auteur non identifié]

 

Le Visiteur

 

Virgile s’ap­puya au mur du réfectoire, haletant, le front contre son bras plié. Des gens à la poitrine entravée de camisoles de force s’alignaient sur un banc devant la cantine du person­nel, se balan­çant d’ar­rière en avant – fléaux de métronome qui ne mesuraient aucun autre temps que celui de leur folie ? Cette agitation démente me rendait nerveux. Je leur parlai, les in­sultai, claquai des doigts sous leurs yeux, leur pinçai le nez, mais rien ne les ré­veilla de leur léthar­gie.

Un hurlement des­cendit des hauteurs de l’asile.

Nous avons levé vivement la tête vers les ponts sous la lune et la belle tour de la bibliothèque et ses pan­neaux colorés qui dif­frac­taient la lumière. Par une meur­trière dans le feuil­lage, j’aperçus un homme tout habillé de noir ramper comme un lé­zard au mur de lenceinte. Il était dune taille sur­hu­maine. Son immense face crayeuse était com­pacte. Il avait un boulon dans le front. On devait enten­dre de loin – au moins de­puis la mer pâle, devant les quais de Hautemore – ses cris af­freux ou plutôt un seul long cri désarticulé …

La créature grimpa assez facilement au sommet de la mu­raille, elle suivit le chemin de ronde, son large front carré oscil­la de­vant le ciel étoilé, et elle disparut.

 

[à suivre]

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article