Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel Castanier

conte fantastique
[Non identifiable]

 

Prof

 

Dans l’Unité S l’immense atelier de confection avait son plan­cher oc­cupé par un trou­peau de ma­chines à coudre : tout un mouton­nement de pi­queuses noires, coques métalliques bâ­ties sur un châssis gros­sier, munies de volants du diamètre dune roue de trac­teur et de lar­ges pédales ouvragées que les ou­vrières ac­tionnaient de tout le poids du corps. Latelier dé­sert navait plus comme couturières que les cou­rants dair qui ourlaient la pous­sière et des sou­ris qui en dé­cou­saient entre elles.

Or il y avait des murmures dune machine à lautre.

Et lodeur ?

Quoi, lodeur ? Est-ce que je sens mauvais, jeune homme ?

Figurez-vous que la peur a une sale petite odeur qui pour­rait attirer Mère-grand.

Quelle Mère-Grand ?

 

Une coiffe de dentelle passa derrière les car­reaux poussié­reux. Un coup de tonnerre éclata. Lélectricité pal­pitait dans les lam­pes. Les fe­nêtres reflétaient dé­sormais la végétation immo­bile contre les vitres.

Le quatrième des 7 nains à bonnet jaune et le député Jules Poncarré étaient blottis cha­cun sous une couseuse afin de nêtre pas visibles par les fe­nêtres. Trop grand pour ne pas dé­border du pédalier, la nuque com­primée sous le plateau de la ma­chine, le député im­prima de tout son posté­rieur une saccade au palonnier et ce balan­cier lui plut et peu à peu lapaisa, très occupé à son mouve­ment de bas­cule.

Quelque éton­nant que soient le com­porte­ment et les pro­pos des gens qui occupent ma circonscription, je nai pas d’inquiétude et jai même bon espoir, cher concitoyen, restons positifs. Il est peu pro­bable que cette aimable canton soit le château que nous cher­chons et que cette dame qui nous cherche soit la fille Duroy. Mais ce ne peut être non plus le repaire dun Ogre. Les di­men­sions de ce lotissement, quoique pas négligeables, ne le per­mettent pas…

Peu à peu, ainsi qu’un prestidigitateur mala­droit qui dispa­raît dans son propre chapeau claque à la place du lapin, Jules Pon­carré sembrouilla lui-même et se tut. Trop de larmes fu­sèrent sou­dain à ses yeux, irrésistibles, si bien que sa vue se brouilla sous un rideau de perles de verre quand une ombre iri­sée remua dans sa di­rection.

 

Prof eut de la peine à le tirer de sous la couseuse.

Jai une idée ! dit-il.

Est-ce bien la peine d’avoir des idées, monsieur ?

Prof montra la lampe de poche qu’il avait trouvée en cher­chant dans un pla­card à balais.

Un flambeau ! s’écria le député. Nous y verrons plus clair.

En effet. Ce qui arrive doit obéir à des lois. Quand nous les com­pren­drons, la nature du pro­blème sera un peu plus vi­sible… Une de ces lois est que nous sommes enfermés dans un asile. Il suf­fira en premier lieu d’en sortir, et je sais com­ment faire !

Monsieur, j’attends avec une confiance sereine de votre art et de votre savoureux sens de l’improvisation ce que sera la chute de notre aventure.

 

Le piétinement dans l’escalier, le frottement des ha­bits contre les murs et le souffle oppressé des deux respira­tions de­vait créer une rumeur qui signalait longtemps à lavance la des­cente dans les pro­fondeurs du triste ate­lier de cou­ture. La porte basse d’une cave se présenta, qu’ils durent repous­ser à coups d’épaule. La lueur de la lampe électrique glissa sur la surface opa­que d’une inondation, leau noire leur ar­ri­vait aux ge­noux, ce­pen­dant la si­tuation aurait été bien plus abo­mi­nable sil ny avait eu cette lampe qui léclairait, si trem­blante dans la main. Ils ob­ser­vèrent long­temps, avec cir­conspec­tion, la sur­face immobile, sans transpa­rence. Rien ne la trou­blait pas de courant, au­cun passage fur­tif. Ni Mère-Grand ac­crou­pie dans l’eau. Prof sif­fla comme un pneu qui se dé­gon­fle.

Je crois qu’on peut y aller, chuchota-t-il. On sarrêtera de temps à au­tre pour laisser leau se calmer. 

Poncarré savança en peinant à travers l’inondation, der­rière Prof, comme si ses genoux étaient attachés ensemble. Un éter­nuement tonitrua. La sil­houette soli­taire du cinquième des 7 nains à bonnet jaune se dressa dans le rayon de la lampe. Cela faisait un bon moment qu’il allait d’un cour à l’autre sans y rencontrer la Sorcière verte, sa pomme et ses problèmes de lentilles cornéennes, mais cela ne pouvait durer – en plus de n’avoir aucun sens dans l’existence – et il avait fini pat opter pour les sous-sols, à juste titre.

 

 

 [à suivre]

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article