Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel Castanier

#fiction mystérieuse #Satire #Comédie #Personnage de fiction #roman d’aventures, #nouvelles, #Théâtre  #Littérature #Romans #romans policiers #Prose, #récit, #fantastique, #comédie dramatique, #humour #contes  #sotie
[Auteur de l’image non identifié]

 

 

16 mars

 

La neige est toujours plus blanche ailleurs et l'hiver plus enviable chez les autres. C'est ainsi que j'ai longtemps imaginé d'aller mourir sur la banquise. Ce rêve de Groen­land – un peu snob sinon grandiloquent – était finir dans le blanc de la marge – comme tout écrivain qui se respecte. Aujourd'hui plus mesuré ou moins écrivain, cette seule idée me fatigue d'avance.  

Un pingouin.

 

Par un bonheur qui fait mon malheur je suis une machine à écrire. Je passe le temps. Je triture mon kombo­loï. Une prière sans Dieu. Un chapelet d’athée. Une masti­cation. Une obsession louche : occuper ses mains. Ou la sécrétion d’une coquille. Si une coquille vide n’a pas adopté un bernard-l’hermite.

J’ai trouvé dans une salle d’attente un jeune homme jouer aux cartes. Il m’a confié avoir interrompu définitivement ses études de piano. Je lui ai souri gentiment.

 

C'est effrayant. On ne se méfie jamais assez de soi-même. J’ai eu dans la nuit un cauchemar. À l’évidence, je m’y laissais aller à une amertume trop personnelle : il m’est apparu qu’il n’y avait aucun moyen d'être publié honorablement sans être chippendale et professeur émérite au Collège de France. J’étais en rêve un mandarin chippen­dale tout nu tenant son séminaire dans l’auguste salle des conférences.

Je m’en remets mal. Comme disait Tamerlan à la fin de son existence, ou Gengis Khan, je ne sais plus, toute vie est une erreur intellectuelle.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article