Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel Castanier

[Thami Benkirane]

 

(Écoutons ensemble cet homme sage : notre ami dit qu’il est vieux et il en sou­rit. Il dé­couvre dans l’âge ce sourire qui triomphe de l’âge. Il se moque de n’en être plus. Vrai­ment, il est incroya­blement allégé, dit-il. Il aurait dû naître vieux. C’est le seul reproche à se faire. Pour le reste, au­cun re­mord, aucun regret. Il n’a rien compris à rien de toute sa vie, c’est dans doute mieux ainsi, il ne s’en porte pas plus mal, qu’y aurait-il eu tellement à comprendre ? Il en sourit. Il n’a plus qu’à sourire. Il sourit éper­du­ment. 

Il ne sait pas que ce sourire ne se voit plus sur ses lèvres usées.)

 

 

« Détrompez-vous, il m’ar­rive d’admirer, je n’ai aucun pro­blème avec l’admiration ou même la gra­titude, simplement je regrette d’avoir si peu l’oc­casion de ce cou­rage : la générosité.

Dépressif ? dites-vous. Si peu ! Rien dans ma bonne éduca­tion ne m’auto­rise un tel écart, au fond une posture, un repli, une commodité. Vivez sans moi, si vous le pouvez ! les satis­factions du Déluge.

Bien au contraire, je suis trop sarcastique pour être morose, j’accorde toute mon attention à mes sem­blables, à leur manie d’être et de parler, à leur incommensurable besoin de se dire, si navrant – et pourtant si touchant ? peut-être, pas impossible, j’y réfléchirai...

Oh ! Mais je m’aperçois que nous n’avons pas parlé de vous ! Vous partez ? Vous avez mieux à faire ? Je n’en suis pas surpris.

Mais vous avez tort. Il vaut mieux ne pas me tourner le dos. »

 

[à suivre]

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article