Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Michel Castanier

 

Des plaisirs simples

 

Je ne chauffe pas. Je veux dire : chez moi, je ne chauffe pas chez moi, n’ayant pas installé de radiateur électrique à inertie Guyane 4B2589, pas de fourneau en fer où couver mon bois, pas de chaudière – pas de cheminée pour se réjouir rêveusement à la vue de ses flammes tordues de douleur.

Il est vrai que je ne paie plus ma facture d’électricité depuis longtemps. Je suis pauvre et j’apprécie d’être pauvre. Une pauvreté stoïque, ou sobriété, si vous voulez, est une vertu à la fois collective et privée. Peut-être même la future révolution.   J’engage chacun à cette retenue, la société ne s’en portera que mieux et l’avenir de vos enfants sera assuré.

Ce manque d’amour de soi ! ce comportement antisocial ! cet état d’esprit réactionnaire ! m’est vivement reproché par mes grands amis en visite, bien au chaud dans leurs moumoutes, moufles, et chapkas russes de ratons laveurs.

Tu n’es pas optimiste. Tu es négatif. Tu es nihiliste. Tu n’as pas foi dans le Progrès humain.

On va jusqu’à traiter l’hôte bienveillant d’avare – lui si dispendieux de lui-même, de ses mérites, de ses dons. Mon grand ami Louis lui-même – éternuant et toussant au point de moucher déplorablement notre seule bougie – me dit même inhumain. Je serais inhumain de lui faire souffrir ce froid et cette obscurité. Où va se faufiler le crime contre l’humanité ? A quoi bon évoquer l’intransigeance dans le dépassement de soi, le sublime dans le sacrifice, l’homme né pour le tourment, comme les étincelles volent vers le haut ?

– L’hiver est un mythe, ai-je dit.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article