Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

approche

Balthus Il l’avoue, en effet il aime, et, saisi d’une exalta tion nerveuse qui est assez pénible à considérer, il a des regards de défi qu’il porte même sur les enfants qui l’observent avec une appréhen sion navrée, puis il les prolonge indéfiniment vers...

Après le coucher des enfants – baisers cla quants à l’alignement des fronts, gou zis-gouzis sous les draps, hurle ments de bonheur, contorsions fa rouches – il vous a suivi à l’étage avec légèreté, mille petites bulles de bons mots s’élevant avec lui,...

Vilhelm Hammershei 11 Votre épouse et votre ami auront une ultime dispute qui les laissera frémis sants. Éliane, drapée dans l’écœurement comme par sa cape noire, file bientôt dans l’atelier. – Une grande araignée tragique ! dit-il avec une gaieté doucereuse....

Vilhelm Hammershei Comme surpris, levé d’un bond, désorienté, tapotant de l’index une vitre aux fenêtres du balcon, il se re plie dans un silence têtu, qui vous immobilise ensemble dans le cabinet médical pour des tâches modestes : l’agenda feuilleté...

Vilhelm Hammershei 10 Il fait un signe à votre intention depuis la place de vant votre pavillon. Une grippe appelle entre-temps et vous com pulsez longuement votre agenda vide. Vous avez tou jours si peu de clien tèle – des malades vous aban donnant leur...

Vilhelm Hammershei 9 Peut-être ne vous a-t-il pas tout à fait pris pour un imbécile? Peut-être a-t-il souhaité que vous vous fâchiez et le mettiez à la porte? – Il y a entre nous une si for midable inatten tion, a-t-il dit un jour. Vous êtes un homme...

Vilhelm Hammershei 8 – Il m’a semblé que je ne te dérangerais pas. – Bien sûr. Julien referme la porte sur lui, s’adosse au montant et vous considère avec at tention. – Nous avons eu un léger différend. Vous savez, vous avez entendu les cris lointains....

Julien se moque longtemps, ce soir-là, de sa mésa ven ture : l’Affaire de l’écoute il légale. Buvant beau coup, les yeux pleins d’une ef fer ves cence railleuse, il met tous ses soins à vous appren dre qu’il s’en est au paravant entretenu avec les en...

Alexander Hollan 7 Il neige en fin d’après-midi, une de ces neiges dont l’égale ténuité semble sans fin. Vous percevez, de puis le couloir d’où vous arrivez, la voix de votre épouse, violente, outragée. – Cet objet, là, sur la table, n’est-ce pas un ma...

Hammershei 6 Il est sûr que vous attendez avec impa tience ses vi si tes, quand vos entretiens affectueux et tranquilles ne le por tent qu’occasionnellement à se plaindre d’Éliane. Vos fil les se per chent sur le lit mé dical, sur les genoux de Julien...

<< < 1 2 3 > >>